Les dossiers du Tribunal pénal international pour le Rwanda (le « TPIR ») ont maintenant été transférés dans leur intégralité au Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux (le « Mécanisme »). La conclusion de ce processus, entamé en septembre 2013, constitue une étape importante pour que le Mécanisme s’acquitte de son obligation d’assurer la conservation, l’accessibilité et la sécurité des archives du TPIR et du Tribunal pénal international pour l’ex‑Yougoslavie (le « TPIY »).

Au total, plus de 1 950 mètres linéaires de dossiers physiques et plus d’un pétaoctet de dossiers numériques générés par le TPIR ont été intégralement transférés à la Section des archives et des dossiers du Mécanisme, Division d’Arusha. Le mètre linéaire correspond à l’espace nécessaire sur une étagère pour stocker des dossiers physiques. Cette unité standard est utilisée pour mesurer la quantité de dossiers gérés par un service d’archivage. Un pétaoctet de données correspond à un million de gigaoctets.

La Section des archives et des dossiers du Mécanisme a appliqué pendant tout le processus de transfert des critères stricts afin de s’assurer que les dossiers sont conservés, mis en sécurité et prêts à être consultés par le public. Les dossiers physiques en possession du Mécanisme seront transférés dans les lieux prévus à cet effet, dans les locaux de la Division d’Arusha du Mécanisme à Lakilaki, où ils seront conservés de façon permanente. Les dossiers numériques seront gérés dans le système d’archivage numérique du Mécanisme, dont la phase d’essais touche à sa fin, afin d’en assurer la pérennité.