Le Juge Lee G. Muthoga

Kenya

Le Juge Lee G. Muthoga, de nationalité kenyane, est né en 1945.

Il a étudié le droit à l’Université de l’Afrique de l’Est, à Dar es‑Salaam, où il a obtenu une Licence en droit en 1970.

Il a exercé le droit au Kenya (1971 – 2003) avant de devenir Président de la Law Society of Kenya, puis Président de l’African Bar Association, et d’assumer diverses fonctions professionnelles et sociales.

Il est devenu membre du Chartered Institute of Arbitrator (CIArb) et a tranché de nombreux arbitrages locaux et un certain nombre d’arbitrages internationaux faisant intervenir des exploitants commerciaux internationaux et locaux importants.

Le Juge Muthoga a accédé au rang de conseil principal et a été inscrit au tableau d’honneur de la Law Society of Kenya en 2006.

En 2003, le Juge Muthoga a été élu juge ad litem au Tribunal pénal international pour le Rwanda (le « TPIR ») à Arusha, poste qu’il a occupé jusqu’au 30 juin 2012.

Dans l’exercice de ses fonctions, il a siégé dans plusieurs affaires, notamment Le Procureur c. Casimir Bizimungu et consorts ; Le Procureur c. Mika Muhimana ; Le Procureur c. Protais Zigiranyirazo ; Le Procureur c. Léonidas Nshogoza ; Le Procureur c. Dominique Ntawukulilyayo ; Le Procureur c. Jean-Baptiste Gatete et Le Procureur c. Idelphonse Nizeyimana, affaire dans laquelle il a siégé en qualité de Président de la Chambre.

Il a également siégé dans plusieurs affaires où il était question d’un renvoi devant une juridiction nationale conformément à l’article 11 bis du Règlement de procédure et de preuve, notamment :

Le Procureur c. Laurent Bucyibaruta (renvoyée à la France) ; Le Procureur c. Wenceslas Munyeshyaka (également renvoyée à la France) ; Le Procureur c. Yussuf Munyakazi (renvoi rejeté) ; Le Procureur c. Kayishema (renvoi rejeté) ; Le Procureur c. Sikubwabo (renvoi accordé) et Le Procureur c. Bernard Munyagishari (renvoi également accordé).

En 2012, il a été élu juge au Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux, poste qu’il occupe encore à ce jour.

Depuis qu’il a quitté le TPIR en juin 2012, il offre des services de conseil en tant que consultant principal au sein du cabinet Intellectual Resources Centre (E.A) Ltd, dans les domaines du droit, de la justice et de la constitution, et il forme également des juges et des magistrats au Judiciary Training Institute (institut de formation judiciaire) à Nairobi (Kenya).

Il parle couramment l’anglais et le Kiswahili.