Aujourd’hui, le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux (le « MTPI » ou le « Mécanisme ») a pris part à la commémoration des 23 ans du génocide perpétré au Rwanda en 1994. Cette commémoration a eu lieu au siège de la Communauté d’Afrique de l’Est (la « CAE »), à Arusha (République‑Unie de Tanzanie).

Des centaines de personnes, dont le Haut‑Commissaire du Rwanda auprès de la Tanzanie, S. E. Eugene Kayihura, des représentants du Gouvernement tanzanien, le Greffier du Mécanisme, M. Olufemi Elias, des membres du personnel du MTPI et des membres du public, étaient présents à cette manifestation, organisée conjointement par la CAE, la communauté rwandaise à Arusha et le Mécanisme.

La cérémonie a été précédée d’« une marche du souvenir » dans les rues d’Arusha. Une exposition sur le travail du MTPI a par ailleurs été organisée.

S’exprimant à cette occasion, le Greffier du Mécanisme, M. Olufemi Elias, a réaffirmé l’engagement du Mécanisme à rendre justice aux victimes du génocide rwandais en déployant des efforts soutenus pour sensibiliser le public au génocide de 1994, en cherchant sans relâche les huit derniers fugitifs mis en accusation devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda, et en continuant d’apporter un soutien aux témoins et aux victimes, et de leur assurer une protection.

« Il est essentiel de partager les connaissances pour lutter contre l’idéologie du génocide, en particulier avec les jeunes qui sont l’avenir du monde. Le Mécanisme croit fermement que c’est là la meilleure façon de faire honneur au thème de cette année ainsi qu’aux principes clés autour duquel il s’articule, à savoir “Se souvenir…Lutter….Et construire” », a déclaré le Greffier du MTPI.